logo qualife logo qualife

Le Storytelling dans sa recherche d’emploi

21 décembre 2016

Le storytelling signifie littéralement «action de raconter une histoire». On le trouve parfois traduit en français par communication narrative.

Le storytelling pour la recherche d’emploi, c’est donc le fait de parler de soi, de ses expériences professionnelles, ses atouts, etc., en racontant une histoire.

Au lieu de simplement expliquer des faits ou d’exposer des situations, la personne va raconter de petites anecdotes ou histoires plus ou moins longues selon le contexte en rapport avec ce qu’elle veut expliquer. Ainsi, la présentation est plus vivante, plus authentique et captive davantage l’auditoire.

Notre cerveau est partagé en 2 hémisphères. Le droit est analytique (cartésien, rationnel). Le gauche est analogique (créatif, imaginatif, émotionnel). L’histoire racontée touche l’hémisphère droit de votre interlocuteur. C’est donc au travers du vecteur émotionnel que se créera un fort pouvoir de séduction et de conviction.

Le but de cette technique est également de se différencier en sortant du traditionnel listing de compétences ou du résumé classique de parcours. C’est aussi une manière de créer de la valeur en donnant au discours de l’importance et en braquant les projecteurs sur une idée ou un message.

Le storytelling repose sur une méthode en 3 phases :

  • capter l’attention
  • stimuler le désir
  • emporter la conviction

Le Storytelling fait partie intégrante du Marketing de soi, autrement appelé Personal Branding, et doit respecter des phases de préparation :

  • La première phase dite d’élaboration permet de structurer le discours. Il s’agit de faire le point sur ces savoirs, savoir-faire, savoir-être, ce que l’on veut dire et les messages à faire passer, c’est-à-dire construire ses pitchs (courtes présentations synthétiques).
  • Ensuite, la seconde phase concerne le plan de communication : maintenant que le discours est posé, comment le faire passer, à quel moment, vers qui, et via quel(s) support(s) de communication : CV, lettre de motivation, réseaux sociaux, entretien d’informations, entretien d’embauche, forum emploi, salons, réseautage, email de remerciement, etc.

Concrètement

Votre narration ne doit pas excéder 3 minutes soit environ 300 à 350 mots dits et/ou écrits dans un texte. Une narration de 2 minutes, soit à peu près 200 à 240 est encore mieux.

N’hésitez pas à écrire votre texte pour pouvoir mieux vous l’approprier puis gagner en spontanéité à l’oral.

Une bonne histoire comporte :

  • une situation de départ, c’est le contexte
  • un décor (lieu, personnages)
  • un problème à résoudre, une difficulté rencontrée
  • des enjeux et des rebondissements
  • et enfin la conclusion, la chute de l’histoire, le dénouement positif, le résultat atteint

Il est aussi possible de parler d’un objet fétiche et d’une personne (stylo, etc.) qui vous a aidé dans votre carrière. Racontez le tout avec conviction, originalité, émotion, suspense, et utilisez des comparaisons et des analogies pour décrire les situations.

Partager ce contenu