logo qualife logo qualife

Les parcours atypiques vous interpellent? Participez à notre étude!

12 janvier 2021

Depuis maintenant 6 ans, nous accompagnons des jeunes de moins de 25 ans qui cherchent à entreprendre une formation certifiante. L’analyse de leur parcours de formation précédant leur arrivée chez Qualife révèle que la majorité dispose d’un parcours non-linéaire. Avantage ou frein auprès des entreprises?

Il n’existe pas « un » mais DES parcours!

Oui les parcours sont pluriels! Le constat principal est que sur les 300 candidat·e·s accueilli·e·s entre 2015 et 2018, aucun «parcours type» ne se dessine!
Depuis l’ouverture de la Fondation, nous focalisons sur l’accompagnement de candidat·e·s ayant connu une rupture de formation dans le passé. Chez Qualife, ce sont ainsi les trois quarts des candidat·e·s qui ont débuté au moins une formation certifiante avant de démarrer un accompagnement. Le quart restant ayant entamé une formation non certifiante.

Peut-on identifier des moments charnières?

Partiellement seulement, à savoir:

  • La fin de la scolarité obligatoire en est un (avant l’entrée en vigueur de la formation obligatoire jusqu’à 18 ans – FO18). Un tiers des candidat·e·s étaient non-promu·e·s à la fin du cycle d’orientation, tous regroupements confondus. Cette dernière caractéristique a également son importance; en effet nous constatons que près de trois quart des candidat·e·s provenaient de la R2 et la R1. Ces personnes ne disposent donc pas de facto de toutes les chances pour poursuivre leur scolarité.
  • L’Ecole de culture générale (ECG) peut également être considérée comme un moment charnière. En effet, il s’agit fréquemment d’une issue possible pour les regroupements R2 et R1. Or, ce sont 35% des candidat·e·s qui ont à un moment donné transité par l’ECG.
  • Le début d’une formation professionnelle initiale apparaît comme un «passage» obligé, puisque 30% des candidat·e·s ont commencé un CFC ou une AFP avant leur accompagnement chez Qualife.

Bonne nouvelle donc, les prestations que nous proposons répondent aux besoins de celles et ceux qui ont eu un parcours atypique. De fait, l’intervention d’acteurs tels que Qualife demeure essentielle pour un certain nombre de jeunes ni apprenti·e, ni étudiant·e·, ni stagiaire ou employé·e.
Pour intégrer le marché de l’emploi, par la formation ou par l’emploi, le rôle des entreprises est central. Or, chaque recruteur·euse, à l’image des candidat·e·s, dispose d’un regard propre sur les parcours non-linéaires.

Un parcours non-linéaire est-il anormal?

Est-ce au contraire le signe d’une capacité d’adaptation aux changements du monde du travail?
Qualife souhaite établir un état des lieux des regards des entreprises aujourd’hui sur les parcours non-linéaires et recherche dix recruteur·euse·s pour son étude. Vous êtes intéressé·e? Prenez contact avec nous!

Partager ce contenu