logo qualife logo qualife

L’objectif au bout du fil, l’art de passer un appel

5 novembre 2019

Prendre son téléphone et passer un appel, quoi de plus simple en apparence que cet acte que nous effectuons quotidiennement ? Sauf qu’en matière de recherche d’emploi, cette action prend souvent la forme d’une épreuve face à laquelle nous nous sentons vite démunis.
En effet, que ce soit pour relancer une postulation, prendre des renseignements sur une annonce, obtenir un entretien d’informations ou encore connaître les motifs d’un refus, pour être efficace le contact téléphonique ne doit pas s’improviser et nécessite un minimum de préparation. Le café-contacts du 21 octobre dernier a abordé les méthodes à utiliser pour se préparer au mieux et réussir ses appels professionnels.
La première partie de la séance est consacrée à un bref rappel de l’importance de la communication non-verbale dans toute interaction. La particularité du contact téléphonique vient du fait que les éléments visuels ne sont pas présents et que la communication se concentre sur le verbal (les mots utilisés, le sens des messages) et sur le paraverbal (rythme de la voix, timbre, volume, respiration, etc.). Une fois ce constat posé, il convient d’accorder une grande importance aussi bien au fond qu’à la forme de son argumentation.
Ensuite, nous abordons les différentes méthodes pour construire et préparer son appel. Il est question d’une technique appelée CROC :

  • Contact: se présenter en quelques mots, posez le contexte > Appelez la personne par son nom, donnez le votre et celui de la personne qui vous recommande
  • Raison : pourquoi appelez-vous ? Développez vos arguments >Préparez votre pitch !
  • Objectif: formulez clairement et simplement votre demande > Définissez en amont votre objectif SMART pour chaque appel
  • Conclusion: reformulez, remerciez et saluez > C’est le moment de faire une bonne dernière impression !

L’importance des 3S est également soulignée :

  • Sourire: il s’entend au téléphone et c’est un message de non-agression
  • Sympathie: il s’agit de démontrer de l’enthousiasme, du dynamisme et de l’optimisme, de faire passer sa passion, sa conviction, son assurance
  • Silence: parler calmement et distinctement en prenant le temps de laisser des silences permet de laisser l’autre s’exprimer ou simplement mieux enregistrer les informations reçues.

Nous abordons également les astuces qui permettent de construire un bon argumentaire :

  • Demander un conseil Pour faire face à la sur-sollicitation des employeurs et susciter leur intérêt, demander un RDV pour un conseil sur votre stratégie de recherche, le projet professionnel que vous visez au regard de la conjoncture dans leur secteur, pour évoquer une problématique particulière qui le concerne et qui vous intéresse…
  • Aller droit au but Soyez synthétique et direct, les détails pourront être abordés en RDV
  • Poser des questions ouvertes Exit les «Est-ce que je vous dérange?», pensez positivité et assertivité ! Faites parler votre interlocuteur, montrer que vous vous intéressez à lui/son entreprise/son secteur. Plutôt que «pourrait-on se rencontrer ?», préférez : «A quelle date, pourrons-nous nous rencontrer ?»
  • Saisissez les perches Lui/elle : «je n’ai pas le temps pour le moment».  Vous : «je comprends parfaitement, dites-moi quand vous serez plus disponible»

 
Pour conclure ce café-contacts, des documents « mémento » et « gestion des barrages » sont remis aux personnes présentes pour les aider à passer à l’action et tous repartent avec un objectif d’appels à tester avant le prochain café-contacts où un moment de debriefing sera introduit en début de séance pour faire le point sur les résultats.

Partager ce contenu