logo qualife logo qualife

CV et confinement

6 mai 2020

Quelles compétences développons-nous durant cette période de confinement?
Pour son deuxième Café-Zoom, la Fondation Qualife a eu le plaisir d’entendre Marie Aumeunier, responsable de formation, intervenir sur les compétences à développer durant cette période de confinement. Une quinzaine de participants ont été ravis de se retrouver en ligne.
Un des objectifs des personnes en activité et en recherche d’emploi est de développer leur employabilité. Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), l’employabilité est « l’aptitude de chacun à trouver et conserver un emploi, à progresser au travail et à s’adapter au changement tout au long de la vie professionnelle ».
Il existe trois voies pour développer ses compétences :

  1. une première voie dite formelle correspond aux formations certifiantes de base, délivrées par les écoles par exemple
  2. une seconde voie est la manière non-formelle : c’est celle de la formation continue tout au long de la vie
  3. enfin, la troisième manière est celle qui est mis en avant durant ce Café-Zoom: c’est la voie informelle.

Une période telle que nous vivons actuellement peut, de manière surprenante, permettre de développer et mettre un nom sur des compétences qui serviront à rebondir une fois le confinement terminé. On n’acquiert pas ces compétences sur le banc de l’école ni avec un formateur, mais en pratiquant un sport, en surmontant une épreuve personnelle ou en s’exerçant à une activité ludique ou artistique au jour le jour. Apprendre une nouvelle langue, se mettre à la couture, amener des courses aux voisins âgés… ces activités sont essentielles pour garder la forme et le moral, mais également pour porter un regard positif sur notre état d’esprit durant cette épreuve a posteriori.
Marie Aumeunier nomme cela le « savoir-agir », qui complète les savoir-faire et savoir-être. En restant dans l’action, on renforce l’aptitude à agir et cela  se révélera un atout pour parler de sa capacité de rebondir auprès d’un employeur potentiel. L’idée est de pouvoir se référer à cette période en mettant des mots sur sa capacité de se mettre en mouvement (l’empowerment) et d’obtenir des résultats au travers d’exemples concrets de la vie quotidienne.
A chacun sa méthode pour traverser cette aventure! L’essentiel est de garder à l’esprit que les demandeurs d’emploi sont avant tout des offreurs de compétences, et que toutes les situations sont des opportunités pour les développer.
 

Partager ce contenu